«

Regards Croisés : Le Reiki

bulle terrePour son émission de « Regards Croisés », la radio RCF en Bourgogne propose des rencontres avec des professionnels de l’accompagnement. Chaque mois, j’accueille de nouveaux invités et un nouveau thème. Et pour ce mois de mai, il sera question de Reiki.

Pour nous éclairer sur cette pratique, je reçois Sylvie Buis* et Christian Stevigny* de Cormoranche sur Saône – tout près de Mâcon – et qui sont à la fois praticiens et enseignants de Reiki.

Tout d’abord, que signifie REI-KI ?

Sylvie / Christian : Le reiki est une technique japonaise d’harmonisation énergétique. C’est à la fois une méthode de développement personnel et une technique pour soulager et améliorer les maux  à tous les niveaux : physique, émotionnel, mental et spirituel.
C’est une méthode simple, puissante et douce à la fois qui permet de  canaliser l’énergie universelle et de l’utiliser sur soi et sur les autres.

Le mot reiki est composé des syllabes : « Rei » représentant l’énergie universelle
et « Ki » signifiant l’énergie vitale présente chez tous les êtres vivants.

Les Chinois l’appellent Chi, les Chrétiens Lumière ou Esprit Saint,  les Hindous parlent du Prana, les Egyptiens du Ka et les Sioux de Wakonda

logo

Parlez-nous un instant de l’origine du Reiki, de Mikao USUI ?

Mikao Usui, est né le 15 Août 1865. Son apprentissage spirituel et énergétique a été influencé par le Shintoïsme le Bouddhisme et les pratiques des Samouraïs.

Il termine ses études, se marie et a deux enfants. II travaille dans différents domaines mais son activité principale est toujours ciblée vers l’intérieur. II dépasse la cinquantaine et n’a toujours pas trouvé la sérénité.
Il décide de faire pour la troisième fois de sa vie la Méditation de la repentance du lotus
qui dure trois semaines et choisit comme lieu la petite montagne Kurama, au Nord de Kyoto. Pendant cette méditation, il vit un moment hors du commun, un satori ou « illumination ». Il sent qu’une nouvelle énergie passe par ses mains et c’est très différent de ce qu’il connaît : il ne peut manipuler cette énergie !

II commence à appliquer ses mains sur son propre corps et cela lui fait du bien et il se sent de mieux en mieux.
II pratique sur sa famille et sur d’autres personnes et malgré le fait qu’il n’a jamais étudié cette énergie, ses effets sont bénéfiques pour tous.
II donne beaucoup de traitements et beaucoup d’initiations et fonde l’organisation « Usui Reiki Ryoho Gakkaî »  
Sur la stèle funéraire de Mikao Usui il est précisé qu’entre 1922 et sa mort en 1926,
il a initié plus de 2 000 personnes, dans un but thérapeutique et si environ 70 élèves ont fait le deuxième degré 19 ont passé la Maîtrise.

Mikao Usui décède le 9 Mars 1926 d’une attaque cérébrale et parmi ses élèves arrivés au niveau de Maîtrise, Chujiro Hayashi, médecin officier dans la Marine Impériale permet au Reiki d’arriver jusqu’à nous. C’est en 1931 qu’il décide de fonder sa propre école appelée Centre Hayashi de Recherche Reiki.
Hayashi propose des initiations et, aidé par ses élèves, il dispense beaucoup de traitements à des personnes non initiées et connaît un très grand succès.

logo LFDR
Et comment le Reiki va passer du Japon à l’occident ?

En 1935, arrive à cette clinique une dame appelée Hawayo Takata. Ses parents étaient Japonais mais elle est née à Hawaï en 1900. En 1935, à 35 ans, elle est très malade et n’a pas d’argent pour aller voir le médecin.
Et c’est en allant au Japon qu’elle va rencontrer un médecin qui lui trouve des calculs biliaires, un début d’appendicite et surtout une tumeur dans le ventre.
Le médecin lui propose une opération mais Mme Takata, demande à son médecin s’il existe une autre façon de guérir.
Le médecin lui parle d’une méthode énergétique et l’envoie vers la clinique de Hayashi où elle reçoit du Reiki pendant quarante jours de la part de deux personnes simultanément.
Plus tard, elle retourne voir son médecin qui constate qu’elle n’a plus rien.

Elle retourne au Centre de C. Hayashi et lui dit : « Je ne sais pas ce que vous faites ici, mais je veux apprendre et faire comme vous ».
Ainsi commence son apprentissage.

Elle dira : « Ce que je fais n’est pas un don, j’ai appris cela, je ne suis qu’un canal, toute personne peut faire cela ».

Elle arrive sur le continent américain et initie de plus en plus d’élèves et au début des années 70, elle se dit :
« Je suis le seul Maître de Reiki dans le monde. J’ai déjà 70 ans, je ne vais pas vivre éternellement « . Elle initie 22 Maîtres de Reiki  et en décembre 1980, elle décède d’une crise cardiaque. Le Reiki se développe au point de compter aujourd’hui des centaines de milliers de praticiens à travers le monde.

Les soins énergétiques comme le Reiki semblent donc de plus en plus prisés et parfois même certains centres hospitaliers de Suisse ou d’Allemagne lui ouvrent leurs portes. Qu’en est-il en France ?

En France le Reiki est de plus en plus utilisé par le personnel soignant  (pour lui-même) pour mieux gérer au quotidien le stress provoqué par les métiers qui sont en contact constant avec la souffrance humaine.

En suisse il y a une fédération Reiki et une Fondation pour la reconnaissance et le développement des thérapies alternatives et complémentaires. Certaines assurances remboursent en partie les soins Reiki.

Le Reiki a également déjà trouvé sa place dans différents établissements hospitaliers
Au Royaume Uni, au Canada, aux ETATS-UNIS, en Australie en Espagne et en Allemagne.

reiki01

Et concrètement, comment se déroule une séance ?

Une séance se déroule en trois temps : un entretien d’accueil, l’apposition des mains puis un petit moment consacré aux questions éventuelles de fin de séance

Une séance de reiki consiste à apposer les mains à différents endroits du corps du receveur, en commençant par la tête et en descendant vers les pieds.
Il est possible de poser les mains sur la personne ou bien de les maintenir au-dessus d’elle à une distance de 7 à 8 centimètres !
Le choix de toucher ou non dépend des souhaits du receveur et la séance comprend une vingtaine de positions, d’environ 3 minutes chacune.
Au total, elle peut durer entre une heure et une heure trente et dans la mesure du possible, le cadre sera propice à la détente.
Le receveur s’allonge de préférence sur une table de massage et reste habillé.

Le praticien lui apporte une écoute bienveillante et peut lui expliquer les éventuels effets de l’énergie : détoxination, déblocages émotionnels, etc.
S’il le juge nécessaire, il peut également évoquer les idéaux du Reiki.

Pour bénéficier à plein des bienfaits du Reiki, il est suggéré de faire 4 séances consécutives et on veillera à les faire de façon très rapprochée.

Que signifient les 5 idéaux du reiki ? Faut-il également soigner notre façon de penser ?

Pour Mikao Usui, le Reiki est représenté à 50% par les préceptes de vie et 50% par l’énergie.
Il disait :

« Pour intégrer mes enseignements et mes entraînements, pour en faire l’expérience physiquement et spirituellement, et pour vivre avec droiture notre condition humaine, nous devons premièrement soigner notre façon de penser et deuxièmement, nous devons garder notre corps en bonne santé. »

Il l’appelait la méthode secrète pour attirer le bonheur et le remède spirituel pour toutes les maladies.

Voici en détail les 5 préceptes (idéaux) du Reiki :

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute colère.

Quand nous avons perdu le contrôle face à une situation ou une personne, nous nous sentons « envahis » par cela et nous sommes en colère.

Pour nous libérer de la colère, deux possibilités s’offrent à nous :

  • si la colère est trop forte, nous pouvons aller l’exprimer « ailleurs » en criant dehors, en frappant un coussin ou bien en utilisant nos talents créateurs et artistiques.

  • ou si nous parvenons à prendre du recul, nous pouvons jouer les spectateurs de nos émotions et les laisser exister sans nous envahir.

Enfin, il est important de ne pas culpabiliser de ressentir de telles émotions.

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation.

L’inquiétude naît souvent de notre peur du changement, de l’inconnu et de ce qui pourrait nous arriver demain.

Il y a deux jours qui devraient être exempts de crainte et d’appréhension : HIER, avec ses erreurs, ses soucis, ses peines mais hier n’est plus, et DEMAIN, avec ses erreurs possibles, ses fardeaux, ses espérances mais demain n’existe pas encore.
Il reste AUJOURD’HUI, ici et maintenant.

Si un problème a une solution, pourquoi se préoccuper ?
Si un problème n’a pas de solution, pourquoi se préoccuper ?
Nous devons essayer de nous recentrer pour revenir à l’instant présent afin de retrouver la confiance en la vie et en nous.

Juste pour aujourd’hui, je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux.

En Asie, le respect pour l’enseignant, et pour l’enseignement, est automatique et spontané. On comprend par « enseignement » toute expérience qui nous aide à nous transformer et par « enseignant » toute personne qui nous aide à vivre l’expérience.
Donc sachons apprécier chaque expérience avec un regard neuf, chaque personne comme porteuse de l’étincelle de vie et sachons remercier pour tout cela.

Juste pour aujourd’hui, je vis ma vie honnêtement.

Le désir de reconnaissance et la peur d’être rejeté nous poussent à jouer des rôles et à renier certains aspects de notre personnalité.
Vivre sa vie honnêtement, c’est être honnête vis à vis des autres mais également vis à vis de soi. C’est assumer ce que nous sommes, ce dont nous avons besoin et se comporter en conséquence.

Juste pour aujourd’hui, je respecte la vie autour de moi sous toute forme.

Cet idéal nous invite à vivre en harmonie sur notre planète, tout en restant fidèles à ce que nous sommes ; en respectant dans leur mode de fonctionnement respectif les quatre règnes : humain, animal, végétal, minéral et les quatre éléments vitaux : terre, eau, feu, air issus de l’énergie universelle.

Il fait également référence au fait que tout ce qui se passe en nous se reflète dans notre vie.
Et que notre manière d’appréhender le monde influence nécessairement notre existence et réciproquement.

Comment devient-on praticien ? Il parait qu’il y a plusieurs niveaux…
Il y a 3 ou 4 degrés suivant les écoles

Le stage de premier degré agit sur le plan physique et donne la possibilité de canaliser l’énergie Reiki pour soi, sur une autre personne, les animaux et les plantes.
C’est aussi un stage de développement spirituel grâce aux cinqs idéaux
Le stage de second degré qui agit plus sur le plan mental /émotionnel et ouvre la porte vers le Reiki à distance.

Le stage de troisième degré agit au niveau de la conscience et donne accès à la Maitrise de praticien.

Le quatrième degré agit sur le plan de la spiritualité et nous amène au niveau de la Maitrise Enseignant.

Il me semble que vous n’établissez aucun diagnostic, pour quelle raison ?

Une séance Reiki ne se substitue pas à une visite chez votre médecin.

Il s’agit de considérer le Reiki comme un complément à tout traitement médical.

Pour aider à faire connaître cette pratique comme bien d’autres liées au bien-être, vous avez eu l’idée en 2016 et avec l’association Davayé loisirs d’organiser un salon Bien-Être qui fut un véritable succès. Racontez-nous cette belle aventure…

C’est simplement l’idée de faire connaitre des techniques de bien-être et de développement Personnel par des praticiens de proximité.

Et le second salon est déjà tout prêt, ce sera pour quelle date ?

Le SALON de BIEN-ÊTRE aura lieu le samedi 10 juin 2017 à la salle des fêtes de Davayé

Et  peut-être des nouveautés pour ce 10 juin ? De nouveaux exposants, des conférences, des ateliers ?

Vous trouverez le programme et la liste des exposants sur notre site internet :

https://evenementiel71.jimdo.com/

SONY DSC

* Pour découvrir les activités de Sylvie Buis praticienne et enseignante de Reiki : ICI

235 chemin des Vignes – 01290 Cormoranche sur Saône

reikicsb@gmail.com  - 03 58 19 24 20 – 06 22 79 83 45

* Pour découvrir les activités de Christian Stevigny praticien et enseignant de Reiki, sonothérapeute, massage aux bols tibétains, réflexologie plantaire, massage bien-être : ICI

235 chemin des Vignes – 01290 Cormoranche sur Saône

reikicsb@gmail.com  - 03 58 19 24 20 – 06 72 28 91 11

Question de bon sens : Vous pouvez partager et distribuer le contenu de ce site ; il suffit de citer vos sources et de ne pas modifier, transformer ou altérer son contenu.

Pour écouter RCF en Bourgogne : https://rcf.fr/programmes/programme/RCF21

A propos de l'auteur

yves

Laisser un commentaire